Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Rubrique de services > Archive Equipe > Minh Ha Duong > Opinions

Sur le projet Séquestration sol EUREQua/ADEME

Réunion de lancement ADEME 10 OCT 03

publié le , mis à jour le

Le comité de suivi de l’"Etude des politiques économiques destinnées à promouvoir la séquestration du carbone dans les sols agricoles" s’est rencontré ce matin, dans le but premier de constituer un réseau social autour de la question (en clair échanger nos emails). Les professeurs vont étudier la différence entre l’instrument idéal d’incitation, proportionnel à la tonne de carbone capturée, et l’instrument pratique, proportionnel à la surface convertie en mode de culture alternatif, dans un cadre dynamique puisque la permanence du stockage est en questgion. Pour sa part le client commande deux pages d’ici 6 mois qui expliquent les implications pour la réforme la PAC...


Présents : Stéphanie Monjon (chargée de mission effet de serre, ADEME, chargée du projet), Stéphane de Cara et Pierre André Jaillet (INRA Grignon), Katheline Schubert, Mireille Chiroleu-Assouline, Lionel Ragot (EUREQua), Michel Robert (retraité actif du Min Env), Matthieu Orphelin (jeune actif de l’ADEME Angers, par vidéoconférence), Syvain Maestracci (Min Eco, DPAE, Environnement et Agriculture, ENGREF promo Crassous).


Chiffres : L’étude de synthèse INRA recense un potentiel maxi de 3 à 5 MtC pour 20 ans, dont un potentiel "exploitable" de 1 à 3 MtC. Ca fait 1 à 2% des émissions nationales, donc une bonne fraction des engagements de Kyoto. Le plus efficace est de mettre les champs en prairie (pour faire de l’élevage) 0.6 tC/ha/an et en forêts 0.5 tC/ha/an. A 50 euros la tC, ca fait peu devant les subventions existantes de l’ordre de 300 euros/ha/an pour les cultures, 1800 euros/ha pour reboiser.

Matthieu Orphelin fait savoir que la question du timing de la séquestration ne se pose pas puisqu’il faut que le gouvernement doit rendre sa copie hier, mais de notre côté de la table on trouve la question plus intéressante. Le mot multifonctionnalité réccure. Michel Robert invite le 24 Octobre à la salle Ségur du MEDD à 9h pour une matinée sur la "stratégie européenne de protection des sols". Il annonce pour la fin du mois un appel d’offre (G-SOL ?) sur qualité des eaux, des sols et pratiques agricoles.

La réunion s’est conclue sans traîner et en promettant de se revoir bientôt. Pour finir je traîne un peu dans les couloirs pour visiter et tente de me procurer la malle pédagogique sur l’effet de serre ADEME/Les petits débrouillards mais la dir-com est pas dans son bureau.