Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Actualités

Séminaire du Cired : Nicolas Treich (Inra, TSE)

par Estelle Carciofi - publié le , mis à jour le

Une étude économique du paradoxe de la viande


Comment peut-on aimer les animaux et, en même temps, manger de la viande ? Dans ce séminaire, nous étudions ce « paradoxe de la viande ». Nous présentons d’abord une enquête qui inclut des questions objectives sur les conditions d’élevage en France (par exemple sur la proportion de poules pondeuses élevées dans des cages ou de porcelets castrés à vif). Les résultats indiquent que les participants (N=2,921) sous-estiment la souffrance des animaux, et sous-estiment d’autant plus cette souffrance (c’est-à-dire sont moins réalistes) qu’ils mangent plus de viande. Pour expliquer ces résultats, nous construisons un modèle économique de dissonance cognitive dans lequel les consommateurs ont une incitation à se voiler la face sur les conditions d’élevage des animaux afin de réduire leur culpabilité associée à la consommation de viande. Nous caractérisons théoriquement le lien entre les perceptions des consommateurs et les paramètres de caractéristiques individuelles (goût pour la viande, culpabilité morale) ou contextuels (prix de viande, information sur le bien-être animal). Plusieurs observations empiriques semblent compatibles avec les prédictions de notre modèle.

Charger l’affiche

Nicolas Treich is research director at INRA, member of LERNA and IDEI at Toulouse School of Economics, and co-editor-in-chief of the Geneva of Risk and Insurance Review. He works in decision theory and other fields such as environmental economics, behavioral economics and benefit-cost analysis. He is currently developing a research project on the economics of animal welfare.