Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Rubrique de services > Projet site web - Sun Wu Kong > Comptes rendus de réunions

Présentation interne du projet

26 nov 03

publié le , mis à jour le

Compte-rendu de la réunion sur le projet Web CIRED du 26 novembre 2003

Présents : P. Ambrosi, C. Boemare S. Bodeau, G. Burgos, N. Chaabane, M. Ha Duong, Hoby, P. Quirion, M. Sadoun, E. Tyma

Introduction de Minh : projet Web déposé au CNRS mercredi 19 novembre. Budget demandé : 50 000 €. Site ainsi créé serait réutilisable par tous les autres laboratoires de recherche.

Le projet comprend trois volets :
-  rénovation du site autour de SPIP
-  système de publications scientifiques en ligne par les chercheurs eux-mêmes
-  groupware qui permet de faire circuler agenda, carnet d’adresses, etc.
L’équipe du projet se compose de quatre personnes : Minh (chef de projet), Hoby, Naceur, Michèle.

Hoby a présenté le projet de distribution SPIP-LAB aux Journées Réseaux de Lille (17 - 23 novembre 2003). Il a pu constater que SPIP est utilisé par la plupart des labos CNRS de manière simpliste. Il y a beaucoup de chercheurs enthousiasmés par le projet mais il semble qu’il y a peu de gens prêts à s’y investir. Hoby détient les contacts avec les personnes intéressées par notre projet.

Naceur envisage une solution de rechange si le CNRS n’accepte pas notre projet. Le Cired demandera alors que lui soit alloué une certaine somme dans le cadre des subventions annuelles accordées par le CNRS pour l’instrumentation informatique. Il énumère la liste des cinq prestataires de service que l’équipe du projet a rencontré :
-  EDG-IT
-  Antoine Pitrou
-  Supélec
-  Ecole Informatique d’Ivry (ISEP)

P. Quirion a demandé quelle serait la poursuite du projet dans le cas de non subventionnement.

Minh a répondu que dans ce cas là on se tournerait vers la proposition Junior Supélec et si par bonheur on était financé, on travaillerait avec la SSII et le développeur de SPIP.

Naceur a annoncé qu’il avait des contacts avec une dizaine d’équipes du CNRS et avec la responsable de l’informatique de l’EHESS (Christine Vouloir).

Nous attendons une réponse du CNRS d’ici fin décembre début janvier 2004.

Minh a souligné la souplesse du SPIP, progiciel que chaque catégorie d’utilisateur (chercheurs, journalistes) peut adapter (programmer) à ses propres besoins. Pour cela, une aide extérieure est nécessaire.

Hoby a souligné le fait que la manière d’utiliser SPIP dépend de l’ambition de l’équipe : on peut l’utiliser de manière simplifiée ou développer toutes les possibilités qu’offre ce progiciel.

Minh a ajouté que, faute de financement, on peut installer SPIP comme il est : à ce moment-là, il servira uniquement à rénover notre site. Mais on ne pourra pas, par exemple, créer un formulaire de saisie qui permettrait à chaque chercheur de rentrer lui-même sa nouvelle publication. Or, c’est ce genre d’interface pratique qui permettrait de personnaliser notre site et que SPIP est tout à fait capable de réaliser.

Ce système permet, entre autres, de créer sa home page, de diffuser sa production en direct. Libre à l’utilisateur de déposer ou non le texte intégral de son article sur le site.

Cette réunion fut suivie de travaux pratiques réalisés en deux groupes.