Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Rubrique de services > Bandeaux de une

Plateau de l’Assekrem - Algérie

publié le , mis à jour le

La station de Veille Atmosphérique Globale (VAG) du plateau de l’Assekrem, Massif du Hoggar (Algérie) fait partie d’un réseau mondial d’environ 30 stations de surveillance de la composition chimique de l’atmosphère (gaz à effet de serre), initié par l’OMM/PNUE au début des années 1990. Elle est située à 50 km nord de Tamanrasset à 2710 m d’altitude. Elle fonctionne à l’énergie solaire et est alimentée en eau par un système de récupération et de stockage des eaux de pluie.
Le réseau de stations VAG a pour missions principales la surveillance, le traitement et l’analyse des données, la modélisation des paramètres (Ozone et Gaz à effet de serre).

C’est au début de 1992 que des experts de l’OMM ont retenu ce site qui répond aux critères des stations VAG :
- éloignement de toute source de pollution anthropique,
- rareté d’activités humaines aux alentours,
- altitude importante du site.

Les mesures effectuées à l’Assekrem :
- Concentration de l’Ozone de surface au pas de temps d’une (01) minute, à l’aide d’un analyseur d’Ozone TECO depuis Mars 1997. Il varie entre 30 ppb (en hiver) à 45 ppb (en été).
- Concentration des gaz a effet de serre (GES : CO2, CH 4, CO, H 2, N 2 O, SF 6 ).
Mesures en 1996 : CO 2 = 362, CH4 = 1756, CO = 106 ppm.
Depuis, on constate que la croissance régulière du CO2 à l’Assekrem est de 2 ppm/an.
- Concentrations des aérosols : le comptage des particules (nombre de particules/litre, en 06 classes granulométriques : 0.3 µ, 0.5 µ, 0.7 µ, 1 µ, 2 µ et 5 µ) à l’aide d’un compteur de particules 3 fois par jour et la mesure des concentrations (µg/m 3) à l’aide d’une balance de haute précision (µg).

Source : www.meteo.dz
— 

Source photo : Picasaweb
Plateau de l'Assekrem