Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Rubrique de services > Archive Equipe > Minh Ha Duong > Opinions

Commentaire sur le rapport à 4 ans du site de l’Institut Jean Nicod

publié le , mis à jour le

Dario Taraborelli a récement publié un court (6 pages) rapport sur la visibilité acquise par l’Institut Jean Nicod par le biais de son site web www.institutnicod.org et de son archive électronique jeannicod.ccsd.cnrs.fr pendant ses premiers 4 ans en ligne.

Rapport sur l’impact du site de sur la visibilité de l’Institut Jean Nicod

Le site attire aujourd’hui 400 visiteurs par jour pour 739 pages. À titre de comparaison le site du CIRED compte 286 articles et 106 brèves, attire un peu plus que 200 visiteurs par jour et a environ un an d’existence.

Le site de l’IJN est bilingue FR/EN. Il offre des pages personnelles harmonisées avec email et liste des publications automatique, une rubrique d’annonce des activités, un dossier de partage des fichiers en ligne, ainsi que le catalogue informatisé de la bibliothèque depuis l’été 2003.

L’archive des publications scientifiques contient 426 documents et se remplit actuellement au rythme de 0.4 documents par jour. Elle est indexé dans les principaux moteurs de recherche spécialisés et attire 500 visites par jour. L’IJN a été parmi les premiers laboratoires français en SHS à adopter une politique de mise en ligne intégrale en libre accès de sa production scientifique, en collaboration avec le CCSD.

Je pense que le CIRED devrait s’inspirer de cet exemple. Il a actuellement 17 documents sur HAL, quelques thèses-en-ligne, la plupart de l’auto-archivage a lieu sur les pages personnelles du site.

L’Institut héberge aussi une plateforme organisant des colloques interdisciplinaires en ligne http://interdisciplines.org/. Le principe est comparable à une revue qui ne publierait que des numéros thématiques : chaque colloque correspond à une série de textes d’auteurs invités par des modérateurs. La publication des articles s’étale sur plusieurs mois afin de favoriser l’émergence de débats en ligne associés. Exemple : la série Les défis de la publication sur le web.