Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Rubrique de services > Archive Equipe > Minh Ha Duong > Opinions

A propos de la consultation citoyenne EPE sur le Captage et Stockage du CO2

publié le

Les documents de la consulation EPE sur le CSC


En réaction au billet de Jean-Jacques Perrier sur vivagora à propos de la consultation citoyenne sur le captage et stockage du CO2 organisée par Entreprises Pour l’Environnement (EPE)...


Cher M. Perrier,

je reste aussi sur une impression mitigée à l’issue de cet exercice et comprend qu’on puisse se demander dans quelle mesure le quasi-pleibiscite de la technologie CSC par les citoyens est un produit du `bon’ cadrage des débats par l’intervenant SOFRES et les organisateurs.

Mais je ne partage pas votre critique sur l’inutilité d’un exercice "modèle réduit". Le programme d’exposés et le nombre d’expert me semble correct faire débattre de ce sujet. Il est certes toujours possible de voir plus grand et de monter vers le format "conférence de citoyens". Mais c’est un autre exercice qui aurait demandé d’autre moyens, et que peut être le Parlement plutôt qu’une association d’industriels serait plus à même de prendre en charge.

Et si la discussion était un peu courte, à mon avis c’est effectivement l’état du débat social en France aujourd’hui sur ce dossier. Il est à son début, on ne voit pas (encore ?) de de vrai dialogue entre les parties prenantes, avec des échanges d’arguments structurés et des controverses...

Votre article questionne aussi l’apport à la société des consultations citoyennes organisées par des groupes d’intérêt, en affirmant que les conclusions sont en générales plus positives que nature.

A cet égard, je crois plutôt qu’EPE a pris un vrai risque en organisant le débat. On ne savait pas à l’avance ce que les citoyens allaient en dire, il faut s’en souvenir quand on critique après coup la méthode parce que les résultats ne sont pas assez nuancés.

En conclusion, si la légitimité de l’exercice est effectivement limitée, au moins l’association Entreprises pour l’Environnement ’EPE’ dit clairement qui elle représente. En ce qui concerne les opinions des citoyens confrontés à l’implantation des sites de stockage dans leur voisinage, vous serez certainement intéressé de lire les compte rendus des concertations publiques organisées par Total autour de Pau. N’ayant pu participer à ces réunions, je suis heureux d’avoir assisté à la consultation EPE, qui a constitué je crois la première discussion publique dans ma région sur le sujet.