Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Séminaires > Nuisances industrielles, dans et hors l’entreprise

Nuisances industrielles, dans et hors l’entreprise

publié le


Ce séminaire prend la suite du séminaire « Entreprises et environnement » et devient quinzomadaire, permettant ainsi aux étudiants en master qui le suivront d’acquérir 6 ECTS. Mais surtout, son objet s’élargit. Consacré auparavant à toutes les questions d’environnement concernant les entreprises, il s’étendra désormais aussi aux questions de santé au travail. Ce choix manifeste la volonté de traiter ensemble deux questions qui généralement ne le sont pas : d’une part les nuisances environnementales causées par les entreprises, d’autre part les nuisances internes aux entreprises, cause de maladies professionnelles. Toutes les maladies professionnelles n’ont pas forcément pour corollaire une nuisance affectant l’environnement, mais il paraît rare qu’une nuisance affectant l’extérieur des entreprises (pollution de l’eau, de l’air, du sol) n’affecte pas en premier lieu les travailleurs de ces entreprises. Or ces questions ont été et restent aujourd’hui du ressort d’administrations et de ministères différents, elles mobilisent deux corpus juridiques élaborés séparément depuis le XIXe siècle pour répondre respectivement aux conséquences sociales et aux conséquences environnementales de l’industrialisationelles, elles ne sont pas traitées de la même façon par les directions des entreprises ni par par les syndicats, de salariés, comme si elles n’avaient rien à voir l’une avec l’autre. Les recherches qui leur sont consacrées sont aussi, sauf exception récente, menées par des chercheurs et des chercheuses différentes. On aura notamment l’occasion, au cours de ce séminaire, de revenir sur les causes de ce phénomène et sur ses conséquences. Ces deux champs de recherche ont connu ces dernières années un important développement. On reviendra sur ces travaux, en tentant d’en cerner les logiques, les orientations et les limites.


  • Jeudi 3 novembre 2016 : Geneviève Massard-Guilbaud, Introduction générale au séminaire et Renaud Bécot (post-doctorant au Centre d’histoire de Sciences Po), Saisir les nuisances industriels dans et hors l’entreprise, faire dialoguer l’histoire environnementale et l’histoire du travail
  • Jeudi 17 novembre 2016 : Thomas Le Roux (chargé de recherche au CNRS, Centre de recherches historiques), L’histoire longue des risques industriels (XVIIe-XIXe siècles)
  • Jeudi 1er décembre 2016 : Michel Letté (maître de conférences au CNAM), Débordements industriels dans la cité : environnements, territoires et conflits
  • Jeudi 15 décembre 2016 : Annie Thébaud-Mony (directrice de recherche honoraire à l’INSERM), (titre à préciser)
  • Jeudi 5 janvier 2017 : Jonas Kaesler (doctorant à l’Université de Francfort et à l’EHESS), Les eaux qui ont “semé la mort” : Les Houillères du Bassin de Lorraine face à la pollution industrielle en Sarre et Lorraine, années 1950 et 1960
  • Jeudi 19 janvier 2017 : Paul-André Rosental (professeur à Sciences Po), Catherine Cavalin (chargée de recherches au Centre de recherches européennes de Sciences Po) et Odile Macchi (chercheuse au Centre de recherches européennes de Sciences Po), Prendre la mesure de l’effet pathogène des poussières dans l’enquête SILICOSIS. Enjeux sociaux, scientifiques et politiques d’un risque industriel et environnemental diffus
  • Jeudi 2 février 2017 : Judith Rainhorn (professeure à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne), La céruse, un poison industriel à la frontière entre dedans et dehors : recherche et définition d’un périmètre de dangerosité. France XIXe-XXe siècles
  • Jeudi 16 février 2017 : Gwenola Le Naour (maîtresse de conférences de science politique à l’IEP de Lyon), “Logiques de l’ignorance”. Quand le silence des riverains des sites industriels a ses raisons. Retour sur quelques dé-mobilisations habitantes
  • Jeudi 2 mars 2017 : Xavier Daumalin (professeur à Aix-Marseille Université), Enjeux et limites d’une controverse sociotechnique : la condensation des fumées des usines de soude
  • Jeudi 16 mars 2017 : Anne Marchand (doctorante en histoire contemporaine et en sociologie, IDHES - Université d’Evry), Une usine de broyage d’amiante au cœur du bourg : le Comptoir des minéraux et matières premières à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Retour sur une mobilisation de riverains contaminés
  • Jeudi 30 mars 2017 : Anne Dalmasso (professeure à l’Université de Grenoble-Alpes), (titre à préciser)
  • Jeudi 20 avril 2017 : présentation de travaux d’étudiants du séminaire