Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > IMACLIM > Thèmes de recherche > Efficacité énergétique du bâtiment / résidentiel

Efficacité énergétique du bâtiment / résidentiel


Cette thématique de recherche vise a développer d’un modèle hybride capable d’évaluer la demande d’énergie future des ménages. En effet, le secteur du bâtiment est reconnu comme le principal gisement d’économies d’énergie et de réduction des émissions de dioxyde de carbone. Toutefois, les méthodes conventionnelles d’évaluation bottom-up et top-down ne permettent pas de prendre en compte de façon satisfaisante les dynamiques économiques et technologiques complexes qui le caractérisent.Retour ligne automatique.


Le module Res-IRF est un module bottom-up de consommation de l’énergie pour le chauffage construit avec les caractéristiques suivantes : (i) une séparation nette entre les comportements d’efficacité énergétique ( investissement dans les technologies efficaces) et de sobriété (variation de l’utilisation des équipements) qui permet d’évaluer l’effet rebond ; (ii) l’inclusion de barrières à l’efficacité énergétique sous la forme de coûts intangibles, de processus d’apprentissage et de paramètres d’hétérogénéité des ménages ; (iii) une détermination endogène du processus de rénovation, qui représente un arbitrage entre le nombre et la qualité des rénovations.


Ce modèle a comme intérêt principal de permettre une évaluation des politiques et des instruments (normes, taxe carbone, subventions à la rénovation...) d’amélioration de l’efficacité énergétique du parc résidentiel en France sur le long terme (Grenelle II de l’environnement par exemple) .


Couplé au modèle IMACLIM-R, adapté à l’économie française, Res-IRF permet également d’évaluer les effets d’équilibre général. Une prochaine étape consistera à étendre ce modèle à la version moniale d’IMACLIM-R.


Le développement de ce modèle/nexus a été conduit par Louis-Gaëtan Giraudet dans le cadre d’une thèse sous la responsabilité de Dominique Finon et Philippe Quirion avec l’aide de Céline Guivarch.


Publications et références