Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Annonces

Offre de stage M2

par Arancha Sánchez - publié le

Place de la matière dans la transition énergétique française : quelle compatibilité entre objectif de réduction des émissions et intensification des besoins en ressources ?


Contexte


La Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC) révisée en 2020 vise un objectif de neutralité carbone à horizon 2050 pour la France. Pour l’atteindre, la SNBC prévoit le renouvellement de la plupart des infrastructures et équipements existants et le déploiement d’un capital physique à émissions nulles dans le bâtiment (bâtiments basse- consommation avec pompes à chaleur, etc.), les transports (véhicules électriques, rail, etc.) et la production d’énergie (énergies renouvelables). Mais le déploiement de ces infrastructures et équipements pourrait accroître la demande générale en matériaux aujourd’hui à fort contenus en énergie grise et carbone (acier, aluminium, ciment et verre notamment). Il y a donc un risque d’incompatibilité entre l’objectif de réduction des émissions et les besoins en matériaux à fort contenu carbone qui est aujourd’hui mal évalué. L’enjeu du stage est de contribuer à une meilleure compréhension des conditions permettant cette compatibilité en s’appuyant sur des outils à l’interface entre
1 modélisation intégrée énergie-économie et écologie industrielle (Pauliuk et al., 2017).


Objectif


L’objectif du stage est d’évaluer les impacts de la transition énergétique telle que prévue par la SNBC en termes de besoins en matériaux et d’émissions carbone induites dans ces secteurs. Pour ce faire, un couplage sera mis en place entre (i) les scénarios prospectifs intégrés sur l’énergie et l’économie de la SNBC évalués avec le modèle énergie-économie IMACLIM du CIRED et (ii) un modèle Entrée-Sortie (MatMat) en flux physiques (ADEME- CIRED) déjà existant comprenant une segmentation élevée sur la matière.


Description du travail


Le travail procèdera en trois étapes : i) traduction des hypothèses et résultats de la modélisation prospective énergie-économie d’IMACLIM en paramètres de scénarisation pour la modélisation MatMat (changement technique, niveau de demande finale et taux d’importation) ; (ii) analyse de scénarios en variante et diagnostic de la place de la matière et des besoins en matériaux par secteur d’activité ; (iii) comparaison des besoins en matières/matériaux obtenus avec ceux supposés dans le scénario SNBC et estimation des émissions carbone résiduelles.


Compétences requises

  • Stage de 6 mois à débuter entre mars et septembre 2020
  • Niveau Master 2 et/ou 3ème année d’école ingénieur
  • Compétences en économie de l’énergie et de l’environnement
  • Compétences de base en programmation (python, scilab)
  • Intérêt pour les questions de transition bas-carbone


Environnement


Le stagiaire sera sous statut Ecole des Ponts ou CNRS et le stage se déroulera au Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement (CIRED) situé dans le Jardin Tropical de Paris, RER Nogent-sur Marne (15 minutes de Nation).


Contact


Les candidatures sont à envoyer à Julien Lefèvre et Antoine Teixeira.