Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Actualités

Soutenance de thèse : Abdou Soilihi

par Arancha Sánchez - publié le , mis à jour le

Réconciliation des enjeux de conservation de la biodiversité et de développement : analyse des perceptions de la mise en place d’une aire protégée dans la forêt du Karthala aux Comores

Résumé


A l’heure où on vit la 6ème crise de la biodiversité, tous les pays signataires de la Convention sur la biodiversité biologique s’engagent à mettre en place des outils pour préserver leur patrimoine naturel. Les aires protégées représentent un des outils privilégiés pour la conservation de la biodiversité. Elles peuvent avoir des effets positifs et négatifs sur les populations riveraines ; parfois elles sont une source de conflits entre ces populations et les gestionnaires. Cette thèse de doctorat propose une approche interdisciplinaire pour analyser comment la réconciliation des enjeux de conservation de la biodiversité et de développement, dans et autour de la forêt du Karthala aux Comores, peut être appréhendée à partir des perceptions et des expériences des acteurs. Elle vise plus précisément à répondre à la question suivante : comment la notion d’aire protégée, qui est un concept occidental porté par des acteurs institutionnels internationaux aux Comores, entre ou non en conflit avec les perceptions des acteurs des territoires concernés ? Plusieurs méthodes complémentaires ont été utilisées. Nous mettons d’abord en lumière les représentations des composantes de la forêt et les perceptions des différents acteurs sur le projet de mise en protection. Ces perceptions sont comparées et discutées pour évaluer leur pertinence dans la prise de décisions conciliant objectifs de conservation et de développement du territoire. Nous avons ensuite mis en évidence la caractérisation des expériences de nature des riverains en explorant la relation humain-nature. Enfin, nous proposons une analyse intégrée des relations humains-forêt et du système socio-écologique qu’il représente à travers les représentations des riverains, les expériences de nature, l’importance déclarée de l’utilisation des ressources et l’identité environnementale. Toutes ces approches relativement nouvelles dans les pays du Sud permettent une discussion approfondie et importante pour discuter le processus de mise en place du Parc national du Karthala.


Jeudi 8 novembre à 14h
AgroParisTech (amphi Dumont)
16, Rue Claude Bernard, Paris

Agenda

Ajouter un événement iCal