Centre International de Recherche

sur l’Environnement et le Développement


Nos tutelles

CNRS Ecole des Ponts CIRAD EHESS AgroParisTech

Nos partenaires

R2DS MPDD FUTURS URBAINS LCS-R Net

Rechercher




Accueil > Actualités

Séminaire CIRED : Tamara BEN ARI

par Estelle Carciofi - publié le , mis à jour le

Résumé / Abstract


La productivité de l’agriculture biologique occupe une place importante dans le débat public, notamment la question de sa capacité à “nourrir le monde” de manière plus durable. Sur ce sujet, l’essentiel des travaux scientifiques s’est concentré sur la détermination et l’interprétation des pertes de rendement moyennes entre agriculture biologique et conventionnelle. Celles-ci sont estimées à environ -16 à -34%, selon les études et les espèces considérées. Cependant, la question de la stabilité de ces rendements est au moins aussi importante, du fait de son influence sur les revenus des agriculteurs mais aussi de son impact sur la sécurité alimentaire. Les travaux comparant les niveaux de stabilité entre les systèmes agricoles biologiques et conventionnels sont rares et donnent des résultats contradictoires. Dans ce travail, nous avons cherché à quantifier les différences de stabilité dans ces deux systèmes pour de nombreuses espèces cultivées, à partir de données expérimentales à l’échelle mondiale. Nous nous sommes particulièrement intéressés au lien qui existe entre stabilité et productivité moyenne et à ses conséquences sur les performances relatives des deux systèmes. On montre que l’agriculture biologiques est moins stable que l’agriculture conventionnelle pour les grandes cultures mais que cette différence n’est pas significative pour l’horticulture. La variance des rendements augmentent avec la productivité moyenne pour les deux types de système, mais moins rapidement pour les systèmes biologiques.

Télécharger l’affiche / Download the poster

+ information sur le séminaire du CIRED / about the CIRED Seminar

Agenda

Ajouter un événement iCal